Une balle à succès maison


Activités et jeux, Bidouillages / 7 mai 2019

Souvent l’envie de bricoler me vient comme qui dirait une envie de p*sser. C’est donc tout naturellement que ce matin, je me suis mis en tête de réaliser une balle en tissu. Mais pas n’importe laquelle, une balle à succès (garanti).

Alors que je me passais en revue les tissus que j’allais utiliser, je me suis demandée ce que j’allais mettre à l’intérieur. Et là, ce fut comme une évidence. Bon sang mais bien-sûr ! Je vais faire une success ball maison. 

La success ball, c’est une balle (ou un ballon) réalisée en tissu et en filet, garnie de billes de mousse très légères. Elle est facilement manipulable et s’attrape très aisément d’une ou deux mains. Bref c’est une de mes balles fétiches au travail.

Du coup, pour un P’tit Chat d’un an tout pile qui exerce ses coordinations générales et oculo-manuelles, c’est top. La légèreté de la balle fait qu’elle retombe en douceur et ne blesse pas. En plus le bruit du garnissage est très attrayant pour les petits et les plus grands également.

Allez ! A vos aiguilles pour profiter de toutes les vertus de cette balle à succès !

Matériel

  • des tissus
  • un nécessaire de couture et/ou une machine à coudre
  • du garnissage à colis 

La balle est un assemblage de pentagones, pour vous donner un ordre de grandeur, les miens ont des arrêtes de 6 cm. Ma balle mesure environ 12 cm de diamètre.

Réalisation :

  • Imprimer le modèle d’un pentagone pour découper vos 12 pentagones de tissu.

  • Coudre les 6 premiers pentagones comme une fleur (endroit contre endroit pour masquer les coutures).

  •  Coudre les 5 autres pentagones comme ceci puis coudre le dernier en laissant un côté ouvert.

  • Retourner l’ouvrage sur l’endroit.
  • Garnir la balle.

  • Refermer avec une belle couture invisible dont j’ai le secret (ou pas haha).

 

Une petite photo qui témoigne de la facilité de préhension de cette balle :

Amusez-vous un peu avec avant de la donner à l’enfant car il ne la lâchera plus (le chat non plus d’ailleurs).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *